Au moment de la réservation

A quoi correspond le nombre d’étoiles d’un camping ?

Qualité et confort ? Equipements ou services proposés ? Surface des emplacements ? A chaque classement correspond un certain nombre d'engagements garanti par le camping. Découvrez lesquels...

Pour la plus grande partie des campeurs, le nombre d’étoiles attribuées à un camping est un garant d’un niveau de qualité et d’équipement. C’est vrai mais pas aussi simple, notamment depuis le nouveau classement qui a vu le jour en 2012 ou depuis les nouvelles normes d’avril 2019, applicables à tous les campings classés (ou reclassés) depuis juillet 2019...

Les emplacements et locatifs

Ainsi, la surface des emplacements est un des facteurs déterminants pour l’attribution des étoiles. La moyenne pour un emplacement en camping est de 80 m² pour 1* ou 2* (au minimum 70m²) et de 89 à 114 m² pour les 3*, 4* ou 5* (au minimum 80m²). Par ailleurs, un texte règlementaire impose un coefficient d’occupation du sol. En clair un locatif ne doit pas occuper plus de 30 % de la surface de l’emplacement.

Le raccordement électrique par exemple n’est obligatoire à proximité des emplacements qu’à partir des campings 3*, et l’ampérage minimum requis va dépendre du classement du terrain.

A noter, tous les emplacements du terrain doivent être propres et entretenus, l’extérieur du locatif, ses équipements et mobiliers doivent être propres et en bon état ; c’est valable pour toutes les catégories de terrains et une priorité parmi les « nouvelles » normes de classement de 2019. Pour vérifier ce point, un contrôle est réalisé au moment de la demande de classement.

Les équipements et services

D’autres critères existent. Par exemple,un 2* doit obligatoirement posséder des sanitaires équipés de cabines individuelles. Pour un 3 étoiles, une aire de jeux pour enfants est requise et la gamme de services s’étoffe : accès internet dans les espaces communs, ventes de boissons, etc.

A partir du camping 4 étoiles, le camping devra proposer un accès véhicule sécurisé à l’entrée et la présence d’un point de restauration et d’un bar sur place, ainsi que d’un point de ravitaillement au sein de l’établissement. Il devra également disposer d’au moins 4 équipements dans l’espace de remise en forme.

Enfin, au sommet de la pyramide le 5* impose un espace de baignade obligatoire (plan d’eau ou piscine) et des transats situés à proximité, des sanitaires chauffés. S’ajoutent à cela des services optionnels comme un espace bien être avec massage, animateur dans la salle de remise en forme, etc.

L'accueil et la réservation

Par rapport à un 1*, un 2* doit obligatoirement posséder un accueil avec une présence de jour. Un 3* doit comporter une permanence 24/24 assurée dans deux langues dont l’anglais. Le 4* doit proposer en plus un accueil avec deux langues étrangères, un site internet et des supports d’information en deux langues étrangères dont l’anglais, etc. Enfin, le camping 5* se caractérise notamment par trois langues étrangères à l’accueil dont l’anglais ou la possibilité de réserver en ligne 24h/24.

Et le wifi ?

En théorie, l’accès à Internet par Wi-Fi est requis dans 100 % des emplacements à partir des campings 2 étoiles depuis juillet 2019, permettant au minimum de lire des emails en bas débit, mais des dérogations existent : par exemple si le camping communique sur un établissement volontairement « sans Wifi » (idéal pour des vacances zéro-ondes, ou pour une vraie déconnexion digitale), ou s’il existe de réelles impossibilités techniques. Renseignez-vous donc au préalable auprès de l'établissement.

Voir tous mes campings consultés