Actualités

Acheter un mobil-home en camping : bonne ou mauvaise idée ?

Avec le confinement, de nombreux français se sont rendus compte de l’importance de la nature et d’avoir un espace extérieur. Certains ont fait le choix d’investir dans une résidence secondaire en bord de mer ou à la montagne. Mais pour les adeptes du camping, l’achat d’un mobil-home peut être une solution intéressante.

Pour acheter une résidence secondaire en camping, plusieurs options s’offrent à vous. En général, l’engouement concerne surtout les achats de mobilhomes même si certains particuliers font le choix d’un chalet.

Une résidence secondaire à faible coût

L’achat d’une résidence secondaire en camping permet d’allier plaisir et investissement. Cela permet d’avoir un pied-à-terre proche de chez soi ou dans sa région préférée. Les campings sont souvent équipés de piscines, parcs aquatiques, animations et services de sécurité. En mobil-home, la distanciation sociale avec les autres campeurs est également respectée.

De nombreux campings proposent des mobil-homes à la vente. C’est le cas du camping 4* les Viviers en Gironde, du Domaine de Kerlann dans le Finistère ou encore du camping 5* Domaine de la bergerie dans le Var. Pour un mobil-home neuf d’entrée de gamme, comptez entre 15 000 à 30 000 €. Ce prix peut monter jusqu’à 50 000 € voire 60 000 € pour un mobil-home neuf haut-de-gamme. Le coût d’un mobil-home est donc largement inférieur à celui d’une résidence secondaire classique. Cet achat est également allégé des charges fiscales habituellement liées à l’acquisition d’une maison comme la taxe foncière ou la taxe d’habitation.

Au prix du mobil-home, ajoutez toutefois les frais annuels de location de la parcelle au camping qui peuvent varier entre 1000 et 6000 € par an, selon la région et les services du camping. Lorsque vous n’occupez pas le mobil-home, vous pouvez également le “sous-louer” afin de rentabiliser son achat et la location de la parcelle.

 

Quelques inconvénients

Dans le cas de l’achat d’un mobil-home neuf hors-camping, des frais supplémentaires de transport en convoi exceptionnel s’ajoutent au prix. C’est un facteur à ne pas négliger car ils peuvent représenter 15 à 20 % du prix du mobil-home. Nous vous conseillons donc d’acheter le mobil-home directement sur le camping si vous ne souhaitez pas payer ces frais de transport. Cela permet également d'avoir un hébergement conforme aux exigences du terrain.

 

A savoir avant d’acheter

Avant d’acheter le mobil-home, nous vous recommandons premièrement de choisir votre camping. Cette décision doit se faire de manière stratégique. En effet, avant de penser à la localisation, aux animations proposées ou au prix de la parcelle, il est fortement conseillé de vous renseigner sur les contrats de location de parcelles proposés par le camping suivant vos objectifs. Par exemple, même si vous êtes propriétaires, certains campings n’acceptent pas les “sous-locations” de mobil-home, d’autres les cautionnent sous condition. De plus, vérifiez les dates d’ouverture du camping. Par exemple, si le terrain est fermé de novembre à avril, vous ne pourrez pas profiter de votre mobil-home sur ces dates. Il est donc primordial d’étudier les clauses de location de la parcelle en amont afin de profiter au mieux de votre résidence secondaire en camping.

 

Voir tous mes campings consultés