Les visites à ne pas manquer

Vacances royales dans les Châteaux de la Loire

Ville de Blois
Ville de Blois

 

Du département du Loiret jusqu’à celui de Loire-Atlantique, en passant par le Loir-et-Cher, la Touraine et l’Anjou et sur une distance de plus de 380 kilomètres, se trouve le site des Châteaux de la Loire. En dehors de leur situation, ces 22 châteaux ont en commun d’avoir été construits, pour la plupart, à l’époque de la Renaissance, lorsque les rois étaient installés dans la région, ce qui en fait la plus grande concentration de ce type de monuments au monde. Ici, des vacances royales vous attendent, faites de découvertes d’architecture grandiose, de trésors souterrains et de balades dans de magnifiques jardins, le tout dans un paysage inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO, celui du Val de Loire.

Château de Sully-sur-Loire, la pépite médiévale

Le Château de Sully-sur-Loire est situé dans le Loiret et dans la région Centre-Val de Loire au centre de la commune de Sully-sur-Loire. Il est considéré comme la « pépite médiévale » du Val-de-Loire avec son imposante stature, ses douves surplombants la Loire et ses hautes tours. Classé Monument historique depuis 1928, il subit beaucoup de dégradations depuis les premières traces de sa création en 1102 quand il faisait alors office de poste de défense. Son architecture fut modifiée à maintes reprises et un parc fut créé. Les appartements de Sully et son tombeau, le chemin de ronde, la tapisserie de Psyché et surtout sa charpente en berceau du XIVe siècle dans un état de conservation exceptionnelle sont les trésors préservés du château malgré son histoire.

 

Château de Sully-sur-Loire
Château de Sully-sur-Loire© Thinkstock

 

Domaine National de Chambord, l'architecture majestueuse

Si l’on continue notre balade des châteaux d’Est en Ouest, nous voilà arrivés au Domaine National de Chambord, dans le Loir-et-Cher, à 77 kilomètres à l’ouest du château de Sully. Sans doute le plus caractéristique des Châteaux de la Loire. C’est à François Premier que fut confiée la tâche de son architecture et celui-ci la voulait majestueuse, à la hauteur de son pouvoir. L’intérieur, très audacieux, a été influencé par la Renaissance italienne comme le prouve son célèbre escalier à double révolution. Une tablette numérique vous est proposée pour découvrir l'intérieur du château à l’époque de François Premier, grâce à la réalité augmentée. Une excellente idée pour rendre la visite plus ludique pour les enfants notamment. Autour du château de Chambord vous pourrez visiter la plus grande réserve naturelle close d’Europe. En effet, le parc abrite une grande quantité d’animaux sauvages que l’on peut tenter d’observer à bord d’un 4x4. (12 à 18 €, réservation conseillée). Notons également l’extraordinaire travail réalisé afin de redonner vie aux jardins à la française.

 

Domaine National de Chambord dans le Loir-et-Cher
Domaine National de Chambord dans le Loir-et-Cher© Thinkstock

 

Château de Cheverny, l'inspiration d'Hergé

Le château de Cheverny n’est séparé de celui de Chambord que de 18 kilomètres, il se situe également dans le Loir-et-Cher. Ce monument de style classique du XVIIe siècle est classé monument historique. La préservation des intérieurs somptueux ainsi que les appartements qui possèdent un ameublement exceptionnel, le distingue certainement de son voisin le château de Chambord. La visite vous plongera 400 ans en arrière. C’est cette construction qui inspira l’auteur de bande dessinée Hergé pour son château de Moulinsart dans Les aventures de Tintin, mais dépourvu de ses deux parties extrêmes. Ainsi, une exposition permanente de l’œuvre la plus connue de la bande dessinée vous est proposée, surprenante et interactive, elle plaira également beaucoup aux enfants. Cheverny c’est aussi un parc botanique grandiose tout autour du château pour profiter d’agréables balades en famille, ainsi que des voiturettes et des bateaux électriques qui permettent de se promener sur l’eau. Une activité qui, une nouvelle fois, attire les enfants.

 

Château royal de Blois, le style Renaissance

Tout près de là, au nord-ouest et à 17 kilomètres du château de Cheverny, se trouve le château royal de Blois, édifice singulier avec ses façades aux différents styles, de l’époque médiévale jusqu’au XVIe siècle, ce qui en fait une véritable leçon d’art et d’architecture. La diversité de sa construction témoigne des nombreux travaux d’agrandissement de la demeure à travers les siècles. Son histoire est également riche puisque le château servait de forteresse aux contes de Blois pendant l’époque médiévale et François Premier y fit bâtir l’escalier à vis et la façade des Loges, inspirés de l’architecture italienne. Le premier bâtiment de style Renaissance en France ! Reconnu Monument Historique au XIXe siècle. Aujourd’hui, l’immense collection d’art, de meubles et d’objets d’époque est minutieusement restaurée et relate ainsi la vie quotidienne à l’époque de la Renaissance…. Fascinant ! Le spectacle Son et Lumière est l’une des attractions phares du lieu et son côté féerique fait rêver petits et grands.

 

L'escalier à vis et la façade des Loges du château royal de Blois
L'escalier à vis et la façade des Loges du château royal de Blois© Thinkstock

 

 

Domaine National de Chaumont-sur-Loire, ses luxueuses écuries

En continuant votre promenade royale, dirigez-vous vers le sud-ouest, à 18 kilomètres du château Royal de Blois, dans le Val de Loire, pour découvrir le Domaine National de Chaumont-sur-Loire. Plus connu pour ses jardins, il propose également de belles surprises tant à l’extérieur, puisqu’il semble flotter au-dessus de la Loire avec ses tours recouvertes d’ardoise, qu’à l’intérieur avec ses appartements somptueux. Il fut d’abord bâti comme forteresse vers l’an 1000 afin de guetter la frontière entre Blois et Anjou. Puis, reconstruit après qu’il fut entièrement brûlé en 1465. C’est au XIXe siècle que naissent les écuries, considérées comme les plus luxueuses d’Europe. Vous pourrez y admirer, dans la sellerie, de magnifiques harnais fabriqués entre autres par la maison Hermès. C’est au cœur du parc botanique du château que se déroule chaque année le Festival international des jardins. L’été, ils se visitent la nuit à la lueur de diodes qui leur donnent une apparence étonnante…

 

Domaine National de Chaumont-sur-Loire flottant au dessus de la Loire
Domaine National de Chaumont-sur-Loire flottant au dessus de la Loire© Thinkstock

 

 

 

Château royal d'Amboise, l'influence italienne

Autre haut-lieu de l’Histoire de France, le château royal d’Amboise est situé au sud-ouest du château de Chaumont, à 18 kilomètres seulement de ce dernier. Tout comme son voisin, il flotte majestueusement au-dessus de la Loire. Mais le château d’Amboise a une véritable place historique puisqu’il était la demeure préférée des rois de France. C’est également dans la chapelle St Hubert, attenante au château que repose la sépulture de Léonard de Vinci. Charles VIII, né au château, avait le désir de transformer sa demeure en palais gothique avec une décoration Renaissance inspirée d’un voyage à Naples. Cette influence italienne sera poussée jusqu’aux jardins et poursuivit par Louis XII jusqu’à aujourd’hui ou l’on découvre un paysage moderne toujours aux influences italiennes. De là, il est agréable de se balader et d’observer un paysage magnifique sur la Loire. Enfin, si vous y venez l’été, ne loupez pas La Prophétie d’Amboise un superbe spectacle au sein de la puissante forteresse médiévale. Un show qui plaît énormément aux enfants autant qu’à leurs parents.

 

Château du Clos Lucé, la demeure de Léonard de Vinci

A 600 mètres de là, vous ne visiterez pas le château royal d’Amboise sans visiter celui du Clos Lucé. On passe en effet de l’un à l’autre en quelques minutes à pied ! Connu pour y avoir été la dernière demeure de Léonard de Vinci, dans laquelle on ressent d’ailleurs l’âme créative de l’artiste. Il existait autrefois un souterrain qui reliait les deux châteaux, c’est ainsi que François Premier rendait visite à son vieil ami. La bâtisse fut sauvée de la destruction au moment de la révolution française grâce à la famille d’Amboise. C’est pour fêter les 500 ans de l’arrivée de l’artiste dans le château du Clos Lucé que ses ateliers ont été reconstitués à l’identique et dans les moindres détails durant trois ans. Le reste de la demeure nous replonge également, grâce aux décors, dans la vie de son habitant, la grande salle Renaissance, l’intimité de sa chambre d’où il observait le château royal d’Amboise, et la cuisine ou il dînait des plats confectionnés par sa servante Mathurine. Enfin, le parc du château propose une balade ludique et culturelle où vous pourrez actionner les machines imaginées par son maître.

 

Château de Chenonceau, le Château des Dames

Plus au sud et à 12 kilomètres du Clos Lucé, se dessine la gracieuse silhouette du château de Chenonceau. Il est surnommé le Château des Dames et la grâce féminine de son architecture témoignent de l’influence des femmes qui y ont vécu. C’est d’ailleurs Catherine de Médicis qui est à l’origine des galeries sur la rivière qui n’existaient pas à la construction de la bâtisse. Chef d’œuvre de la Renaissance, le château et son parc sont classés au titre des Monuments Historiques, le plus visité de France. Les chambres, la Galerie Médicis et les cuisines sont décorées avec de nombreux détails et un tel soin, que l’on se projette facilement à la place de ses habitants. C’est encore à Diane de Poitiers et à Catherine de Médicis que l’on doit les superbes jardins avec les parterres de fleurs, le labyrinthe circulaire, les allées d’orangers et les rosiers grimpants. La Galerie des Dômes et celle des attelages sont également à découvrir à Chenonceau.

 

Le château de Chenonceau
Le château de Chenonceau© Thinkstock

 

 

Château de Villandry, des jardins de renommée

Situé en Indre-et-Loire et à 15 kilomètres de Tours, on découvre le château de Villandry à 40 minutes en voiture à l’ouest du château de Chenonceau. C’est une ancienne forteresse rasée en 1532 pour laisser place à une superbe bâtisse de style Renaissance ou seul le donjon médiéval fut conservé. Le domaine, qui fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis plus de 80 ans, est une subtile combinaison entre architecture et jardins. Il doit en effet, sa notoriété à ses magnifiques jardins à la française qui entourent le château. Pour chacun des six, un thème différent, comme le potager décoratif et son damier multicolore ou le jardin d’ornement et ses buissons en forme de harpe qui évoquent la musique. Les jardins de Villandry se visitent en famille puisqu’on vous propose de résoudre des énigmes, aidé d’un livret de jeu et du fantôme de Jean le Breton (bâtisseur du château) qui vous transportera dans différentes époques. Le labyrinthe de Charmille est le lieu préféré des enfants, un endroit ludique ou se perdre fait partie du jeu. Ils apprécieront également les nombreux jeux mis à leur disposition au milieu d’un lieu verdoyant.

 

Les jardins du château de Villandry
Les jardins du château de Villandry© Thinkstock

 

 

Château de Langeais, là où la Bretagne devint française

Notre balade royale continue à 10 kilomètres à l’ouest du château de Villandry, tout droit vers le château de Langeais. Érigé sur un promontoire rocheux surplombant la Loire d’un côté, la bâtisse fut construite par Louis XI en 1465 à la place d’un ancien château fort dont on peut aujourd’hui admirer le dernier mur face au château et représentant l’un de plus anciens donjons en pierre, de France. C’est ici que fut rattaché la Bretagne au reste de la France avec la célébration du mariage de Charles VIII avec Anne de Bretagne. Il est proposé au jeune public une visite interactive, il reste ainsi captivé par la scénographie de la vie quotidienne grâce à un décor authentique de l’époque médiévale qui les transporte 600 ans en arrière. De grands travaux de restauration ont été entrepris au château pour mettre en valeur ce patrimoine d’exception. Il est prévu que le pont-levis retrouve tout son éclat prochainement.

 

Château d'Azay-le-Rideau, le plus harmonieux du Val de Loire

Situé sur la commune d’Azay-le -Rideau, à 26 kilomètres de Tours, le château du même nom se trouve à 10 kilomètres au sud de celui de Langeais. Propriété de l’état, il fait aussi l’objet d’un classement au titre de Monuments Historiques depuis 1914. Considéré comme le plus harmonieux du Val de Loire, il est également le plus apprécié des châteaux de la Loire grâce à la finesse dentelée de ses façades et surtout à son miroir d’eau qui entoure la bâtisse. Aujourd’hui géré par le Centre des monuments nationaux qui a entrepris des travaux de restauration du château et des jardins afin de les mettre en valeur, on prend plaisir à s’y balader, découvrir les différentes variétés d’arbres et les petites allées pour sentir la lavande et les rosiers. Empruntez également la passerelle qui vous mènera de l’autre côté de l’Indre, avec le jardin des Secrets et celui des Papillons.

 

Le château d'Azay-le-Rideau depuis la Loire
Le château d'Azay-le-Rideau depuis la Loire© Thinkstock

 

Forteresse royale de Chinon, l'évolution au fil du temps

Séparée de 22 kilomètres au sud-ouest par le château d’Azay le Rideau, la forteresse royale de Chinon a été bâtie sur un éperon rocheux comme beaucoup de châteaux qui servaient de forteresse, ici pour surveiller le passage sur la Vienne. C’est deux siècles plus tard qu’apparaîtront trois parties avec le fort St Georges, le château du Milieu et le fort du Coudray. De nouvelles murailles pour le fort St Georges ainsi que des tours de défense furent ajoutées au XIIIe siècle. Classé Monument historique en 1840, le château de Chinon fut abandonné jusqu’à cette date, au profit de châteaux plus modernes. Des fouilles archéologiques sont réalisées depuis quelques années ainsi qu’une rénovation des remparts et des intérieurs. Le château a finalement su évoluer avec son temps et c’est aujourd’hui le seul dans lequel on trouve un Escape Game qui rend votre visite à la fois agréable et ludique aussi bien pour vous que pour les enfants.

 

Abbaye de Fontevraud, dirigée par des femmes

L’Abbaye de Fontevraud se situe à 20 kilomètres à l’ouest de la forteresse royale de Chinon, dans le Maine-et-Loire et à côté de la ville de Saumur. Elle est inscrite au titre des monuments historiques depuis 1840 et au patrimoine mondial de l’Unesco depuis bientôt 20 ans. Ancienne abbaye bénédictine elle sera dirigée par des femmes (abbesses), 36 au total, ce qui ne manquera pas de provoquer une véritable polémique à l’époque… on l’imagine ! Puis elle deviendra successivement une nécropole royale et c’est Napoléon Bonaparte qui fera transformer l’abbaye en centre pénitentiaire et le restera jusqu’en 1963. Depuis cette date, de grands travaux se poursuivent et ont fait de cette bâtisse un lieu de création artistique contemporaine dans lequel se succèdent des conférences, des expositions ou des concerts. On y trouve également un restaurant étoilé dans le prieuré St Lazare ainsi qu’un hôtel moderne qui garde toute l’authenticité de l’ancien cloître.

 

Abbaye de Fontevraud dans le Maine-et-Loire
Abbaye de Fontevraud dans le Maine-et-Loire© Thinkstock

 

Et les autres...

A 10 kilomètres à l’ouest de l’Abbaye, se cache la plus grande forteresse souterraine d’Europe, celle du château de Brézé. Un véritable village troglodytique enfoui dans ses douves sèches qui en fait le château de la Loire le plus original à visiter.

Le château de Saumur se situe à 10 kilomètres au nord de celui de Brézé et il se dresse au-dessus de la Loire. Propriété de la commune, Les actuels travaux de restructuration sont les témoins de plusieurs drames (guerres, effondrement etc.) dont le seul objectif est de lui rendre sa splendeur d’antan. A l’intérieur, on découvre les trésors des collections de deux musées.

L’école de prestige le Cadre noir, ouvre ses portes au grand public. Située à 6 kilomètres à l’ouest du château de Saumur, on y découvre le savoir-faire de l’équitation française (reconnue au patrimoine de l’Unesco) mais aussi des démonstrations, des galas et des animations ludiques pour les enfants avec des énigmes à résoudre.

Le château de Brissac est à 34 kilomètres au nord-ouest du Cadre noir. Du haut de ses sept étages, il est le plus haut château de France, il est d’ailleurs baptisé Géant du Val de Loire. Il appartient à la famille Brissac depuis cinq siècles qui habite toujours les lieux. Enfin, baladez vous dans le parc paysagé de 70 hectares parfaitement entretenu et découvrez les vignes… c’est ici qu’est produit le rosé d’Anjou.

A 18 kilomètres au nord de Brissac, on retrouve la ville d’Angers et son château des ducs d’Anjou. Au-delà de ses 12 énormes tours qui lui donnent un air austère, c’est en ce lieu qu’est conservé la Tenture de l’Apocalypse, la plus grande tapisserie au monde, un véritable chef d’œuvre d’ancienneté. L’émotion est aussi à l’extérieur avec les jardins suspendus, cadeau du bon roi René passionné de botanique.

Enfin, afin de profiter au mieux de vos vacances royales à la découverte des châteaux de la Loire, nous avons sélectionné pour vous plusieurs campings qui vous permettront de visiter les Châteaux de la Loire en toute quiétude et à votre rythme.

 

Voir tous mes campings consultés