Les visites à ne pas manquer

Musée Matra : une belle histoire !

De la Matra Djet à l'Avantime en passant par la Matra Rancho
De la Matra Djet à l'Avantime en passant par la Matra Rancho

A Romorantin, est ouvert un des plus beaux musées automobiles français. En franchir les portes, c’est feuilleter les pages d’un beau livre d’histoire, celle de Matra bien sûr mais aussi celle de ce que l’industrie automobile française a fait de mieux et de plus innovant.

 

Une rarissime Matra 530 carrossée par l'italien Vignale
Une rarissime Matra 530 carrossée par l'italien Vignale© Photo OC

Ce musée, situé dans le Loir et Cher est chargé d’histoire. Il s’agit des anciennes usines Beaulieu dans lesquelles ont été fabriquées les caméras 16 mm et Super 8 les plus prestigieuses des années 70 et 80. Quarante ans plus tard, plus de 3000 m² sont consacrés à l’automobile. Une partie de l’exposition concerne la marque Matra et ses modèles de route. Elle débute avec Matra Djet de 1964 pour s’achever avec l’Avantime de 2003 dont l’échec commercial a précipité la chute de la marque en passant par différentes versions de la 530 dont un rarissime exemplaire recarrossé par Vignale ou les coupés Bagherra et Muréna et leurs trois places frontales.

 

De grandes heures du sport auto français

Les grandes heures de Matra au Mans
Les grandes heures de Matra au Mans© Photo OC

 

La plus grande partie de l’exposition Matra concerne la compétition. On peut y voir des monoplaces qui ont été pilotées par Jean-Pierre Beltoise, Henri Pescarolo, Cris Amon et qui ont été championne du Monde avec Jackie Stewart mais aussi des prototypes qui ont remporté à plusieurs reprises les 24 heures du Mans.

 

Des Matra… mais pas que !

Un cabriolet DS oeuvre du carrossier français Chapron
Un cabriolet DS oeuvre du carrossier français Chapron© Photo OC

Dans le Musée Matra, d’autres marques françaises sont aussi représentées comme Citroën avec de fabuleuses créations, cabriolet DS Chapron, cabriolet traction, cabriolets SM Maserati et Citroën C5. Très émouvant, un des derniers prototypes existants et roulants de la 2 CV et datant de 1939. Concernant la « marque aux chevrons », retrouvez certaines des montures sur lesquelles Sébastien Loeb a été champion du monde. S’ajoutent à cela des expositions temporaires dont le fil rouge reste bien entendu l’automobile.

 

Pratique

Ouverture toute l’année et tous les jours sauf le mardi

Horaires : du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Samedi, dimanche et jours fériés : de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

Tarifs : 6 €. Tarif réduit (enfants de 8 à 16 ans, étudiants, personnes handicapées, etc.) : 4€. Enfant de moins de 8 ans : gratuit.

 

Voir tous mes campings consultés