Zoo de la Palmyre

Aux Mathes, le Zoo de la Palmyre est un grand parc animalier de 18 hectares aménagés dans une pinède.

C'est aussi l'un des plus fréquentés de Charente-Maritime. Mille six cents animaux (et 115 espèces différentes) se côtoient dans des décors très différents. Les orangs-outans, chimpanzés et gorilles évoluent, par exemple, dans une forêt de trois hectares. Quatre îles permettent de les observer depuis l'extérieur. 

A son ouverture en 1966, le zoo n'abritait que 60 animaux, mais son succès immédiat a eu pour conséquence un agrandissement constant du parc. On y trouve aujourd'hui des espèces rares en voie de disparition comme les éléphants de Bornéo, les lémuriens de Madagascar et les petits pandas du Népal. Soucieux de protéger les espèces, le zoo finance plusieurs associations de sauvegarde d'espèces en danger en Afrique, en Asie et au Brésil. Il est également l'un des fondateurs de la CEPA (Conservation des espèces et des populations animales) depuis 20 ans maintenant.

 La Palmyre enregistre plus de 250 naissances par an.

Enfin, le Zoo de la Palmyre joue son rôle de "zoo moderne" en informant et en sensibilisant les visiteurs sur les animaux pour permettre de mieux les respecter. Afin d'organiser votre séjour en Charente-Maritimes ainsi que votre visite du Zoo de la Palmyre, nous avons sélectionné pour vous plusieurs campings. Pour les découvrir, vous pouvez cliquer ici.

Ouvert toute l'année.

Horaires : d'avril à septembre de 9 h à 19 heures, d'octobre à mars : 9 h à 18 heures.

Tarifs 2017 : pour les adultes, 17 €. Pour les enfants de 3 à 12 ans, 13 €, gratuit pour les - de 3 ans.

Coordonnées : 

6, avenue de Royan

17570 Les Mathes
Tél. 05 46 22 46 06

publié le : 30/04/2017

A lire aussi

24/08/2017
Vous prévoyez de passer vos vacances en Vendée . Vous cherchez une visite sympa, pas trop longue et qui de surcroit vous permettra de faire un voyage de plus d’un siècle dans l’Histoire de France. A Saint Vincent sur Jard, faites une halte dans une longère vendéenne devant l’océan. Elle fut le dernier refuge d’un des très grands hommes du 19e et du 20e siècle, Clémenceau.
22/06/2017
Riesling, Sylvaner, Gewurztraminer, Pinot noir, Muscat, Saering, la seule évocation de ces noms suffit à faire briller les yeux et à exciter les papilles. Et s’ils devenaient l’occasion de découvrir une région, un terroir et une culture ?  Et si vous mettiez le cap à l’Est et vers la Route des vins d’Alsace ?