Vacances en PACA : la mer, la montagne, le soleil !

Marseille - Photos CRT

Partir en vacances en région Provence Alpes Côte d’Azur, c’est la quasi assurance d’un séjour au soleil. Si la plupart  des vacanciers qui la choisissent le font pour les plages de la Méditerranée, il serait très réducteur de limiter les atouts de cette région aux seuls bains de mer. La preuve !

Un petit rappel de géographie suffit à avoir une idée précise de l’immense potentiel touristique de Paca. Elle peut satisfaire  les désirs des amateurs de grandes plages ou de petites calanques, de ceux qui préfèreront la montagne basse moyenne ou haute et ceux qui recherchent avant tout des paysages apaisants. La région Provence-Alpes-Côte-D’azur est constituée par de six départements (Hautes-Alpes, Alpes de Haute Provence, Alpes Maritimes, Vaucluse, Bouche du Rhône et Var) qui représentent près de 850 campings.

La mer qu’on voit danser…

Si vous pensez à Paca, il est fort possible que l’image d’une belle plage devant une eau bleue et chaude vous traverse l’esprit. De fait, de la frontière italienne aux limites du Gard, le choix de destinations ne manque pas. En voici quelques-unes.

-Le massif des Calanques : Réparti sur les communes de Marseille et de Cassis, c’est assurément un des paysages les plus spectaculaires de la région. Pour faire court, ce sont des criques taillées dans un massif calcaire dont certaines ne sont accessibles que par la mer. Depuis 2012, le Massif des Calanques est devenu Parc National.  

-La Côte d’Azur : elle s’étend d'Hyères à Menton et regroupe environ 180 emplacements. le plus large choix de campings se répartis entre Antibes ou Cagnes sur Mer dans les Alpes Maritimes ou Hyères dans le Var avec 17 campings rien que pour cette commune très étendue.

-Golfe de Saint Tropez : certainement une des destinations mythiques de la région avec d’un côté le Massif des Maures et de l’eau la Grande Bleue. C’est aussi une dizaine de petits villages comme Saint-Tropez bien sûr mais aussi Cavalaire, Cogolin, Gassin, Grimaud, Ramatuelle, etc.

Entre mer et montagne

-La Camargue : A cheval sur les Bouches du Rhône et le Var, la Camargue est formée par le delta du Rhône. C’est un paysage protégé (Parc naturel régional), fait d’immenses étendues, de manades (élevages de taureaux) de marais salants, etc. La Camargue, c’est aussi Arles la plus vaste commune de France, Aigues-Mortes ou les Saintes Marie de la Mer connue pour le pèlerinage annuel des gitans.

-La Provence : Paca, c’est aussi la Provence, celle de Giono, Pagnol ou Mistral ; celle des « Contes de mon moulin », celle de la Montagne sainte Victoire peinte par Cézanne. La Provence, c’est une multitude de sentiers et cette lumière chaude, tellement particulière.

-Le Luberon : Ce massif, à cheval sur les Alpes de Haute Provence et le Vaucluse vaut nettement mieux que la réputation qu’on lui a faite, à savoir une région pour bobos. Le Lubéron, c’est, par exemple, de nombreux petits villages perchés tous plus mignons les uns que les autres. C’est le « Colorado Provençal », qui est le résultat du travail combiné de la nature et de l’homme avec d’anciennes carrières d’ocre avec, à la clé aujourd’hui, des sentiers de randonnées et des activités thématiques.  

-Le Vaucluse : ce département à lui seul mériterait que vous y passiez vos vacances tant il est riche. Le Vaucluse, c’est Avignon la cité des Papes. C’est aussi le Comtat Venaissin et sa capitale Carpentras. Mais le Vaucluse, c’est encore une terre de vignobles dont ceux de Châteauneuf du Pape. Le tout coiffé par le Mont Ventoux.

 

La montagne

La région Paca, c’est enfin la montagne, la vraie que ce soit dans les Alpes Maritimes avec le Parc national du Mercantour ou dans les Hautes-Alpes avec le parc National des Ecrins ou des stations de ski comme Serre-Chevalier ou des villes comme Gap ou Briançon jadis fortifiée par Vauban. Cette destination est celle des amateurs de grands espaces, de belles parois, de sentiers de grandes randonnées, etc. 

publié le : 9/01/2017

A lire aussi

24/04/2017
Le Lubéron ne se résume pas à l’image qu’on en a souvent donnée ces dernières années, à savoir une destination pour « Bobos parisiens en mal de villégiature… bio ». Le Lubéron c’est d’abord une région d’une richesse infinie qu’elle soit naturelle, architecturale, ou historique sans oublier un terroir à même de vous réserver quelques surprises.
21/04/2017
Si vous avez autour de la cinquantaine, vous avez surement dû rêver devant les images en noir et blanc du film d’Albert Lamorisse « Crin blanc ». Des images de vastes étendues couvertes de flamands roses au moment où les premières lueurs du jour envahissent la Camargue, vous ont peut-être donné des envies d’ailleurs. Pourquoi ne pas faire de ce rêve une réalité en venant passer vos vacances en Camargue. Suivez le guide