Route des vins d’Alsace : et le vin devint voyage !

Photo OC

Riesling, Sylvaner, Gewurztraminer, Pinot noir, Muscat, Saering, la seule évocation de ces noms suffit à faire briller les yeux et à exciter les papilles. Et s’ils devenaient l’occasion de découvrir une région, un terroir et une culture ?  Et si vous mettiez le cap à l’Est et vers la Route des vins d’Alsace ?

La Route des vins d’Alsace, c’est un voyage de 170 km du nord au sud à travers 2 départements (Bas et Haut-Rhin). La Route des vins, ce sont aussi 120 villes et villages avec de magnifiques maisons de couleurs à colombage, des églises romanes et gothiques. La Routes des vins, c’est encore une longue balade entre vallée et montagnes à travers des vignobles sur lesquels veillent souvent des châteaux millénaires. La Route des vins, c’est enfin plus de 120 campings  qui n’attendent que vous. Pour profiter au mieux de ce petit coin de paradis, nous vous donnons un conseil. Laissez votre voiture au camping et profitez du maillage de pistes cyclables, loin de la circulation et qui traversent parfois les vignes et autres coins de rêve. Pour vous mettre l’eau à la bouche, avant même la première dégustation, voici quelques étapes qui nous paraissent obligatoires.

Colmar : « capitale des vins d’Alsace »

Cette petite ville, jolie comme une bonbonnière est située au centre de l’Alsace. Par sa position au centre du vignoble alsacien, elle a gagné son surnom de « Capitale du vin d’Alsace » avec à la clé quelques belles adresses. Colmar est aussi une ville de culture avec deux musées exceptionnels, le Musée Unterlinten qui abrite le fabuleux Retable d’Issenheim et le Musée Bartholdi, le « père de la statue de la liberté ».

Obernai : un condensé d’Alsace

Obernai est nichée sur les contreforts Vosgiens au débouché du vallon de l’Ehn. C’est la ville d’Alsace la plus visitée après Strasbourg tant elle est riche. Posez votre voiture sur un parking et partez à la découverte des petites rues et offrez-vous quelques dégustations… avec modération bien sûr. A l’image d’Obernai, passez quelques jours dans un adorable camping « le Vallon de l’Ehn »

Riquewirh : la « perle du vignoble »

Cette petite cité médiévale, située entre crêtes des Vosges et plaine d’Alsace, Riquewihr est planté en plein cœur du vignoble. Elle vous permettra de conjuguer le temps que vous y passerez l’amour des vieilles pierres et celui du « sang de la vigne ».

Ribauvillé : presque obligatoire

Si vous deviez limiter vos étapes sur la Route des Vins, il en est qui sont quasi obligatoires comme la commune de Ribauvillé qui regroupe à elle seule ce que l’Alsace peut vous proposer de plus beau et de plus accueillant. Ce sont bien entendu les maisons colorées à colombages et les petites rues fraiches où de nombreuses tentations vous attendent. Ce sont aussi trois châteaux forts dont les ruines dominent encore aujourd’hui cette charmante cité. Par ailleurs, de nombreux édifices méritent le détour : hôtel de ville, la Tour des Bouchers, l’ancienne halle au blé, la maison des ménestriers, etc. Sur le charmant camping municipal, il est possible que l’oiseau emblématique de l’Alsace vienne vous tenir compagnie.

Kaysersberg : il est midi docteur Schweitzer !

Kaysersberg ne se contente pas d’être un des plus beaux villages de France, c’est aussi la ville natale d’un exceptionnel personnage, le Docteur Albert Schweitzer qui a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1952. Outre la beauté de ses rues et de ses maisons, quelques beaux endroits vous attendent. Faisons un rêve et imaginons un instant. Il est près de midi, vous vous promenez dans une rue piétonne bordée de restaurants comme celui de Roger Hassenforder, ancien champion cycliste. Asseyez-vous à une des terrasses dont les fauteuils… vous tendent leurs accoudoirs. Commandez une flammehüche, cette tarte fine avec des oignons de la crème et des lardons, et un pot de Gewurztraminer « Vendanges tardives » et prenez le temps. Outre le fait que vous vous sentirez très bien, vous comprendrez alors pourquoi vous êtes venus passer vos vacances sur la Route des vins.  

publié le : 22/06/2017
par : Olivier Cottier

A lire aussi

24/08/2017
Vous prévoyez de passer vos vacances en Vendée . Vous cherchez une visite sympa, pas trop longue et qui de surcroit vous permettra de faire un voyage de plus d’un siècle dans l’Histoire de France. A Saint Vincent sur Jard, faites une halte dans une longère vendéenne devant l’océan. Elle fut le dernier refuge d’un des très grands hommes du 19e et du 20e siècle, Clémenceau.
22/06/2017
Riesling, Sylvaner, Gewurztraminer, Pinot noir, Muscat, Saering, la seule évocation de ces noms suffit à faire briller les yeux et à exciter les papilles. Et s’ils devenaient l’occasion de découvrir une région, un terroir et une culture ?  Et si vous mettiez le cap à l’Est et vers la Route des vins d’Alsace ?