Notre-Dame de la Garde

La Basilique Notre Dame de la Garde domine Marseille à 154 mètres de hauteur, sur la colline de la Garde ainsi nommée pour ses anciennes fonctions de vigie.

En 1853, la basilique a été construite pour accueillir d'avantage de pèlerins, sur un terrain ayant connu deux autres églises au dix-huitième siècle. Notre Dame de la Garde est devenue rapidement un monument symbolique de première importance pour les Marseillais qui la surnomment affectueusement « la Bonne Mère », car elle exhausse leurs prières et apaise leurs peines. La basilique protège également les marins partant en mer, dont on peut voir les ex-voto suspendus aux murs entre les piliers de la nef. Son style romano-byzantin (coupoles dorées, pierres polychromes, or et mosaïques) s'inscrit dans le programme des constructions entreprises à Marseille sous Napoléon III. L'intérieur de l'église , sanctuaire consacré à la Vierge, est richement décoré : mosaïques à fond d'or, marbres, portes de bronze et maître autel créent un décor qui rappelle les richesses de l'orient, étincelantes même dans la pénombre.

Horaires : L'église ferme à 18 h 15 en hiver et 19h15 en été, ouverte tous les jours. Renseignements : tél.04 91 13 40 80

Coordonées :

Place Colonel Edon

13006 Marseille

 

publié le : 20/02/2015

A lire aussi

22/09/2016
Quand la famille se réunit pour définir la destination des prochaines vacances, certains noms ne sortent pas forcément du chapeau au premier tirage… ni même au deuxième d’ailleurs. Pourtant, pour peu qu’on « saute le pas », de belles surprises peuvent être au rendez-vous. La Somme fait partie de ces destinations auxquelles on ne pense pas mais que vous n’oublierez pas.
13/07/2016
Peu d’objets sont plus emblématiques et résument mieux à eux seuls la culture et l’âme basque que ne peut le faire le makhila, « pointé de fer » embelli de corne, de laiton, d’argent, voire d’or. Les plus beaux sont construits dans un petit atelier de Laressorre, petit village situé à quelques kilomètres d’Espelette, dans lequel la famille Ainciart Bergara fabrique des makhilas depuis plus de deux siècles.