Musée Airborne

A Sainte-Mère-Eglise en Normandie, dans la Manche, le Musée Airborne est consacré depuis 1964 à l'épopée des parachutistes américains ayant plongé sur la ville dans la nuit du 5 au 6 juin 1944.

Il rend également hommage aux troupes aéroportées américaines des 82e et 101e divisions. L'architecture du musée est originale, avec un bâtiment représentant un parachute et un autre une aile d'avion delta. Les vitrines sont bien garnies, entre photos, documents et armes d'époque. La visite est inoubliable, très vivante grâce aux mannequins en uniforme reproduisant des scènes d'action, aux véhicules et aux planeurs exposés. C'est aux dons des vétérans ainsi que ceux des habitants de Sainte-Mère-Eglise que l'on doit la richesse de la collection du musée constituée de plus de 10 000 objets. Enfin, Il faut souligner que c'est le premier musée de la Manche consacrée à la Seconde Guerre mondiale.

Pour organiser votre visite du Musée ainsi que votre séjour dans la Manche, nous avons sélectionné pour vous quelques campings autour du Musée Airborne. Pour les découvrir, cliquez ici.

Horaires : Mai à août : de 9 h à 19 h.

                Avril et septembre : 9 h 30 à 18 h 30.

                Octobre à mars : 10 h à 18 h.

Fermé en décembre et janvier sauf vacances scolaires.

Fermé les 24, 25 et 31 décembre ainsi que le 1er janvier.

Tarifs 2017 : Adulte : (- de 16 ans) : 8,50 €, enfant (6 à 16 ans) : 5 €, famille (2 adultes + 2 enfants) : 24 €

Coordonnées :

Musée Airborne

14, rue Eisenhower

50480 Sainte-Mère-Eglise

Tél. 02 33 41 41 35 

infos@airborne-museum.org

 

 

publié le : 23/05/2017

A lire aussi

24/08/2017
Vous prévoyez de passer vos vacances en Vendée . Vous cherchez une visite sympa, pas trop longue et qui de surcroit vous permettra de faire un voyage de plus d’un siècle dans l’Histoire de France. A Saint Vincent sur Jard, faites une halte dans une longère vendéenne devant l’océan. Elle fut le dernier refuge d’un des très grands hommes du 19e et du 20e siècle, Clémenceau.
22/06/2017
Riesling, Sylvaner, Gewurztraminer, Pinot noir, Muscat, Saering, la seule évocation de ces noms suffit à faire briller les yeux et à exciter les papilles. Et s’ils devenaient l’occasion de découvrir une région, un terroir et une culture ?  Et si vous mettiez le cap à l’Est et vers la Route des vins d’Alsace ?