Micropolis, la Cité des insectes de l'Aveyron 

Andrew Butko

Jean-Henri Fabre, père de l'entomologie moderne, a créé Micropolis, la Cité des insectes pour partager avec le public sa passion du "peuple de l'herbe". 

Après le succès du film Microcosmos, ce rêve a vu le jour dans sa ville natale, à Saint-Léons dans un parc unique en Europe. L'espace découverte permet aux visiteurs de revivre des scènes de Microcosmos, de jouer en famille et de préparer des excursions scientifiques dans une station d'expérimentation. On peut y observer de nombreux spécimens dont 70 espèces d'insectes vivants, des plantes carnivores et profiter de plusieurs expositions interactives ainsi que deux films en 3D pour tout comprendre du "monde de l'infiniment petit". Une médiathèque est à disposition du public pour compléter ce programme bien rempli. Pendant l'été, Micropolis vous propose d'entrer dans une serre à papillons locaux mais également de profiter d'évenements exceptionnels pendant toutes les vacances scolaires.

Pour vous permettre de profiter de votre visite dans les meilleures conditions, nous avons sélectionné quelques campings autour du site de Micropolis. Cliquez ici pour les découvrir.

Ouvert de févriler au 5 novembre 2017.

Horaires : de 10 h à 18 h au printemps, de 10 h à 19 h en juillet et août et 10 h à 17 h l'hiver. Ouvert hors saison seulement pendant les vacances scolaires.

Tarifs 2017 : Adulte (et enfant de + de 12 ans) : 14,80 €, enfant (jusqu'à 12 ans) : 10 €. Gratuit pour les enfants de - de 5 ans.

Tarif réduit sur justificatif : Adulte : 13,30 € et enfant : 9 €.

Coordonnées :

Le Bourg

12780 Saint-Léons

Tél. 05 65 58 50 50

contact@micropolis-aveyron.com

 

 

 

publié le : 6/06/2017

A lire aussi

24/08/2017
Vous prévoyez de passer vos vacances en Vendée . Vous cherchez une visite sympa, pas trop longue et qui de surcroit vous permettra de faire un voyage de plus d’un siècle dans l’Histoire de France. A Saint Vincent sur Jard, faites une halte dans une longère vendéenne devant l’océan. Elle fut le dernier refuge d’un des très grands hommes du 19e et du 20e siècle, Clémenceau.
22/06/2017
Riesling, Sylvaner, Gewurztraminer, Pinot noir, Muscat, Saering, la seule évocation de ces noms suffit à faire briller les yeux et à exciter les papilles. Et s’ils devenaient l’occasion de découvrir une région, un terroir et une culture ?  Et si vous mettiez le cap à l’Est et vers la Route des vins d’Alsace ?