La Loire à Vélo : des vacances à votre rythme

Photos : JS Evrard - J.Damase - Les Saules

Que vous décidiez de parcourir cet itinéraire dans son intégralité ou d’en faire quelques étapes en fonction des vacances que vous aurez prévues, la Loire à Vélo est une destination de vacances qui connait de plus en plus de succès. Mettez vos pinces à vélo… et suivez le guide.

La Loire à Vélo , c’est un circuit de plus de 800 km qui traverse deux régions (Bretagne et Val de Loire), 6 départements (Cher, Loiret, Loir et Cher, Indre, Maine et Loire et Loire Atlantique), traverse six agglomérations (Orléans, Blois, Tours, Saumur, Angers, Nantes). Enfin, La Loire à Vélo, c’est plus de 800 000 cyclistes qui l’empruntent tous les ans.

Des vacances sur mesure

Un peu à la manière du chemin de Saint Jacques de Compostelle, rien ne vous oblige à parcourir les 800 km d’une traite. Vous pouvez aussi la faire… « morceau par morceau » en fonction du temps dont vous disposez, de la force de vos mollets ou plus simplement de ce que vous avez envie de découvrir durant vos vacances.

La Loire à vélo traverse la « Vallée des Rois », un beau moyen de découvrir les châteaux de la Loire (Chaumont, Azay le Rideau, Chambord, Cheverny, etc). De ce point de vue, des campings, comme les Saules à Cheverny, le Camping du Port Caroline à Brain sur l’Authion ou Isle Verte à Montsoreau  proposent des hébergements pour une nuit ou deux ainsi que des formules « cyclotouristes » pour des vacances itinérantes ou plus classiques. C’est aussi ce que propose l’association « Anjou Bivouac »  née du regroupement de quatre établissements du Maine et Loire (L’Isle Verte à Montsoreau, Camping du Port Caroline à Brin sur l’Authion, Camping Morédéna à Morains sur Sarthe et la Guyonnière à la Pommeraie). D’une manière plus générale, c’est une soixantaine de campings qui vous attendent sur les 800 km de la Loire à Vélo.

Par ailleurs, surtout si vous avez choisi de ne faire que quelques étapes, rien ne vous oblige à partir avec votre propre vélo, de nombreux loueurs vous proposent de louer du matériel de qualité. Autre service proposé, le transfert de bagages d’un lieu d’hébergement à l’autre pour vous éviter de vous surcharger.

Les chemins de traverses

Rien ne vous oblige cependant à suivre aveuglément l’itinéraire de la « Loire à Vélo ». Elle peut être aussi l’occasion de vous écarter du tracé, pratiquer la « Bicyclette buissonnière » en quelques sorte. Ainsi, toujours à vélo, vous pouvez visiter le Val de Loire, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco et visiter les plus fabuleux châteaux de la Loire, Chambord, Azay le Rideau, Chenonceaux, etc. Descendez de vélo le temps d’une promenade sur une Gabare ou une Toue, les bateaux traditionnels à fond plat qui voguent sur la Loire depuis des siècles. Plus loin vers Angers, arrêtez-vous aux ardoisières de Trélazé. Autant dire que la Loire à Vélo est susceptible de vous occuper quelques années.

 

 

publié le : 8/06/2017

A lire aussi

22/06/2017
Riesling, Sylvaner, Gewurztraminer, Pinot noir, Muscat, Saering, la seule évocation de ces noms suffit à faire briller les yeux et à exciter les papilles. Et s’ils devenaient l’occasion de découvrir une région, un terroir et une culture ?  Et si vous mettiez le cap à l’Est et vers la Route des vins d’Alsace ?
8/06/2017
Que vous décidiez de parcourir cet itinéraire dans son intégralité ou d’en faire quelques étapes en fonction des vacances que vous aurez prévues, la Loire à Vélo est une destination de vacances qui connait de plus en plus de succès. Mettez vos pinces à vélo… et suivez le guide.