L'abbaye de Daoulas

L'origine de l'Abbaye de Daoulas remonte aux environs de l'an 550. C'est une ancienne Abbaye de l'Ordre de St-Augustin, située en Bretagne dans le Finistère.

Ses premiers murs ont été détruits pendant les invasions vikings. Aujourd'hui, elle est connue pour ses jardins où l'on cultive notamment des plantes médicinales, et pour ses expositions. Le jardin s'inspire des traditionnelles cultures des moines du Moyen-âge. On y découvre donc des plantes médicinales et aromatiques, des condiments et d'incroyables plantes magiques pour apprendre les secrets des druides. Cependant, les batiments constituant l'abbaye, sont un important témoignage de l'art Breton depuis le Xe siècle. L'église et l'ancienne abbaye sont classées monuments historiques depuis 1886, alors que le porche de l'église abbatiale n'a été classé qu'en 2004. Aujourd'hui le Cloitre, la chapelle, la fontaine, le lavoir, la bergerie, la maison du XVIIe et le jardin de plantes médicinales composent l'ensemble de la visite.

Pour organiser votre séjour en Bretagne et plus particulièrement dans le Finistère avec la visite de l'abbaye de Daoulas, nous avons sélectionné pour vous quelques campings à proximité.

 

Horaires : Ouvert du 29 mars au 15 juin et du 18 septembre au 31 décembre : tous les jours de 13 h 30 à  18 h. 

Du 16 juin au 17 septembre : tous les jours de 10 h 30 à 19 h.

Fermeture à 17 h le 24 et 31 décembre.

Tarifs 2017 : Plein tarif : 5 € et 7 € à partir du 16 juin. 18/25 ans 3 € et 4 € à partir du 16 juin. 7/17 ans : 1 €. Gratuit pour les enfants de - de 7 ans. 

Accessible aux PMR, fauteuil roulant sur demande à l'accueil.

Coordonnées :

21, rue de l'Eglise

29460 Daoulas

Tél. 02 98 25 84 39

abbaye.daoulas@cdp29.fr

publié le : 5/09/2017

A lire aussi

24/08/2017
Vous prévoyez de passer vos vacances en Vendée . Vous cherchez une visite sympa, pas trop longue et qui de surcroit vous permettra de faire un voyage de plus d’un siècle dans l’Histoire de France. A Saint Vincent sur Jard, faites une halte dans une longère vendéenne devant l’océan. Elle fut le dernier refuge d’un des très grands hommes du 19e et du 20e siècle, Clémenceau.
22/06/2017
Riesling, Sylvaner, Gewurztraminer, Pinot noir, Muscat, Saering, la seule évocation de ces noms suffit à faire briller les yeux et à exciter les papilles. Et s’ils devenaient l’occasion de découvrir une région, un terroir et une culture ?  Et si vous mettiez le cap à l’Est et vers la Route des vins d’Alsace ?