Jardin exotique de Monaco

Katonams

A flanc de falaise, le jardin exotique de Monaco surplombe la mer dans un cadre exceptionnel, offrant une vue splendide sur les Rivieras française et italienne.

 Le jardin rassemble de nombreuses espèces de plantes venant des Etats-Unis, d'Amérique centrale, d'Amérique du sud, d'Afrique du sud et de la péninsule arabique.… On y trouve notamment des plantes dites "succulentes", adaptées aux climats secs et pouvant atteindre plusieurs mètres de hauteur, comme les cactées et les agaves. Ces familles fleurissent régulièrement, parant le jardin de grandes fleurs colorées toute l'année. Le billet d'entrée permet de visiter la grotte de l'observatoire, une cavité naturelle offrant de belles formations de stalagmites, stalactites, colonnes et draperies de roches cristallisées, ainsi que le musée d'anthropologie. Fondé en 1902, par le prince Albert 1er, ce dernier expose des vestiges préhistoriques des environs de Monaco, et retrace les principales phases de l'évolution de l'Homme, de l'australopithèque à l'homo sapiens.

Pour vous aider à organiser votre séjour dans les Alpes-Maritimes et à Nice, ainsi que votre visite du Jardin exotique de Monaco, nous avons sélectionné pour vous quelques campings autour du site. Cliquez ici pour les découvrir.

Ouvert toute l'année sauf le 19 novembre (fête nationale) et le 25 décembre.

Horaires : Janvier, novembre, décembre : 9 h à 17 h. Février à avril et octobre : 9 h à 18 h. Mai à septembre : 9 h à 19 h.

Tarifs 2017 : (jardin + grotte + musée) : Adultes : 7,20 €, enfants : 3,80 € (- de 18 ans), étudiants : 3,80 €, seniors : 5,50 €

Coordonnées :

62, boulevard du Jardin Exotique, 98000 Monaco

Tél. 77 93 15 29 80

 

publié le : 5/10/2017

A lire aussi

24/08/2017
Vous prévoyez de passer vos vacances en Vendée . Vous cherchez une visite sympa, pas trop longue et qui de surcroit vous permettra de faire un voyage de plus d’un siècle dans l’Histoire de France. A Saint Vincent sur Jard, faites une halte dans une longère vendéenne devant l’océan. Elle fut le dernier refuge d’un des très grands hommes du 19e et du 20e siècle, Clémenceau.
22/06/2017
Riesling, Sylvaner, Gewurztraminer, Pinot noir, Muscat, Saering, la seule évocation de ces noms suffit à faire briller les yeux et à exciter les papilles. Et s’ils devenaient l’occasion de découvrir une région, un terroir et une culture ?  Et si vous mettiez le cap à l’Est et vers la Route des vins d’Alsace ?