Château de Fougères

En Bretagne, dans le département d'Ille-et-Vilaine, Le château de Fougères est un bel exemple de l'architecture militaire médiévale.

 C'est l'un des châteaux forts les plus impressionnant du pays. Sa situation stratégique non loin des côtes, a fait de cette construction, l'objet de nombreuses batailles entre la France et l'Angleterre. Assiégé à maintes reprises, il a été plusieurs fois détruit et reconstruit entre les XIe et XVe siècles. Son histoire tourmentée l'a ainsi doté de hautes murailles, de tours de guet et de tir, de remparts et de portes monumentales, capables de résister aux progrès de l'artillerie. Symbole de fidélité des ducs de Bretagne aux rois de France pendant la Guerre de Cent Ans, ses fortes murailles ont attiré au XIXe siècle des romantiques comme Chateaubriand, Hugo ou Balzac. Enfin, il est inscrit comme site archéologique depuis le début du XXe siècle.

Pour vous aider à organiser votre séjour en Bretagne et plus particulièrement en Ille et Villaine ainsi que votre visite au château de Fougères, nous avons sélectionné quelques campings que vous pouvez découvrir en cliquant ici.

Horaires : de 10 h à 19 h. Fermé le lundi.

Tarifs 2017 : 5 €, visite guidée du château (45 mn). 6 €, visite conférence du château (1 h 30).

Coordonnées :

83, place Pierre Symon

35300 Fougères

Tél. 02 99 99 79 59 

 

A lire aussi

24/08/2017
Vous prévoyez de passer vos vacances en Vendée . Vous cherchez une visite sympa, pas trop longue et qui de surcroit vous permettra de faire un voyage de plus d’un siècle dans l’Histoire de France. A Saint Vincent sur Jard, faites une halte dans une longère vendéenne devant l’océan. Elle fut le dernier refuge d’un des très grands hommes du 19e et du 20e siècle, Clémenceau.
22/06/2017
Riesling, Sylvaner, Gewurztraminer, Pinot noir, Muscat, Saering, la seule évocation de ces noms suffit à faire briller les yeux et à exciter les papilles. Et s’ils devenaient l’occasion de découvrir une région, un terroir et une culture ?  Et si vous mettiez le cap à l’Est et vers la Route des vins d’Alsace ?