Camargue : Vos vacances sur grand écran

Photos Office du tourisme

Si vous avez autour de la cinquantaine, vous avez surement dû rêver devant les images en noir et blanc du film d’Albert Lamorisse « Crin blanc ». Des images de vastes étendues couvertes de flamands roses au moment où les premières lueurs du jour envahissent la Camargue, vous ont peut-être donné des envies d’ailleurs. Pourquoi ne pas faire de ce rêve une réalité en venant passer vos vacances en Camargue. Suivez le guide

Toute la famille est réunie pour définir la destination des prochaines vacances. L’équation n’est pas simple à résoudre. Vous recherchez le dépaysement total, de fabuleux paysages, de belles balades à faire, la mer pas trop loin, plein de choses à voir, des fêtes pleines de musiques et de couleurs… le beurre et l’argent du beurre en quelque sorte. Et pourtant cet endroit existe. Ce territoire est un triangle dont les pointes sont Arles, le Grau-du-Roi et Fos-sur-mer… vous chauffez ? Si on ajoute qu’il y a des chevaux avec des gardians dessus, des taureaux, des flamands roses et que toutes ces charmantes créatures vivent en bonne intelligence. Vous avez trouvé, c’est la Camargue. Cette région a tout pour elle avec, en plus, une quarantaine de campings pour y séjourner 

L’autre triangle d’or

La Camargue est un territoire d’environ 150 000 ha formé par le delta du Rhône. Elle se compose de trois parties la Grande Camargue, comprise entre les deux bras du Rhône encore actif, le Grand-Rhône à l'est et le Petit-Rhône à l'ouest (Bouches du Rhône) ; la Petite Camargue ou Camargue gardoise, à l'ouest du Petit-Rhône, dans le Gard et l'Est de l'Hérault et le Plan du Bourg à l'est du Grand-Rhône (Bouches du Rhône).

Entrez dans la carte postale

Choisir la Camargue pour ses vacances, c’est l’assurance d’en prendre plein les yeux durant tout le séjour.  C’est comme entrer dans une carte postale… pour de vrai. A vous les grands espaces où l’eau se marie avec le ciel et où les couleurs changent en permanence en fonction de la lumière et de l’heure de la journée. La Camargue, c’est aussi la rencontre avec des troupeaux de chevaux à demi sauvage et de taureaux sans oublier les milliers d’oiseaux qui ont élu domicile dans ce coin de paradis, accessoirement classé Parc Naturel Régional.  

Pour découvrir la Camargue, vous aurez le choix entre plusieurs moyens. Par exemple, à pied ou à vélo, les amateurs de grands espaces pourront parcourir les nombreux sentiers qui cheminent le long des digues à travers de magnifiques paysages qui traversent les rizières, les salins, les prairies et les dunes. Aucune difficulté pour les randonneurs, qui prendront toutefois soin de se protéger des moustiques. Il faut également faire attention à ne pas pénétrer les zones protégées et ne pas menacer ce biotope exceptionnel et fragile. Vous pourrez faire ces randonnées de deux manières, seuls comme des grands à l’aide des nombreux guides et cartes édités. Mais vous pourrez aussi vous faire accompagner par un guide qui connait la région par cœur et qui, en plus de vous faire passer par des endroits étonnants pourra vous raconter la Camargue et ses nombreuses histoires.

Mais à notre avis, le meilleur moyen, c’est… le roi de Camargue, le cheval. De la simple randonnée de quelques heures au séjour de quelques jours durant lesquels vous pourrez jouer… au gardian, l’éventail qui vous est proposé est quasiment infini. Si vous être débutant ou si lors de vos précédentes rencontres avec « le meilleur ami de l’homme », vous avez passé plus de temps à descendre qu’à rester sur la selle, une petite sortie, au pas, de quelques heures suffira largement à votre bonheur. En revanche, si vous avez envie de vous enfoncer plus profond, aller à la rencontre des troupeaux de taureaux ou de chevaux à demi sauvages, des randonnées de 1, 2 ou 3 jours (tout compris) existent. Faites le tour des différents offices de tourisme  pour choisir la formule qui vous conviendra le mieux.

La Camargue, c’est aussi…

Au mois de mai, Roms, Manouches, Tsiganes et Gitans arrivent des quatre coins d’Europe et même d’autres continents pour vénérer leur Sainte, « Sara la Noire ». Ils s’installent dans les rues, sur les places, au bord de la mer. Pendant huit à dix jours, ils sont ici chez eux. Le pèlerinage est aussi l’occasion de retrouvailles et la plupart des enfants sont baptisés dans l’église des Saintes. Même s’il s’agit d’une fête gitane, rien ne vous empêche d’y assister. Un excellent moyen de découvrir une culture d’une immense richesse.

Mais passer des vacances en Camargue, c’est aussi visiter des villes qui méritent le détour à commencer par Arles. Cette ville, plus grande commune de France est considérée comme la « Capitale » de la Camargue. Vieille de plus de 2500 ans, elle possède de nombreuses traces du passage des romains comme le théâtre antique, les magnifiques arènes, ou encore le cirque romain. Tous les ans durant l’été, elle abrite les Rencontres de la photographie, créées en 1970 par le photographe arlésien Lucien Clergue. Vous pouvez aussi passer quelques heures à Aigues-Mortes entourée de ses murailles ou au Grau du Roi, petit port limitrophe.

La Camargue, c’est tout ça et bien d’autres choses encore comme sa gastronomie avec des produits aussi variés que les fruits de mer, la fougasse, le « Saucisson d’Arles », la viande de taureau sous toutes ses formes, etc. A la lecture de tout ceci, une seule question vaut d’être posée… Vous venez quand ?

publié le : 21/04/2017

A lire aussi

24/08/2017
Vous prévoyez de passer vos vacances en Vendée . Vous cherchez une visite sympa, pas trop longue et qui de surcroit vous permettra de faire un voyage de plus d’un siècle dans l’Histoire de France. A Saint Vincent sur Jard, faites une halte dans une longère vendéenne devant l’océan. Elle fut le dernier refuge d’un des très grands hommes du 19e et du 20e siècle, Clémenceau.
22/06/2017
Riesling, Sylvaner, Gewurztraminer, Pinot noir, Muscat, Saering, la seule évocation de ces noms suffit à faire briller les yeux et à exciter les papilles. Et s’ils devenaient l’occasion de découvrir une région, un terroir et une culture ?  Et si vous mettiez le cap à l’Est et vers la Route des vins d’Alsace ?