Aquarium de Saint-Malo

Flickr CC - A ADAM

Venez découvrir l'Aquarium de Saint-Malo, l'une des attractions phares du port breton.

L'Aquarium de Saint-Malo propose neuf espaces thématiques autour des mers froides et chaudes du globe. Méduses et crabes géants du japon colorent de violet et d'orange l'aquarium des mers froides et tempérées. On y voit évoluer des raies, des hippocampes et des piranhas d'Atlantique. La salle tropicale a également ses couleurs, avec ses poissons clowns, ses rascasses, ses anémones et ses poissons chirurgien. Chaque aquarium permet de s'informer sur les espèces et leur mode de vie. Parmi les attractions à ne pas manquer, l'aquarium des requins -pointes noires, pointes blanches, requins citron - évoluant gracieusement aux côtés de tortues et mérous géants. La forme circulaire de l'aquarium laisse parfois penser au visiteur qu'ils se fait encercler par les requins. Frissons garantis. Pour une immersion totale, embarquez à bord d'un des onze mini sous-marin « Nautibus ». Un concept unique en France.

Horaires : D'octobre à février, ouverture de 10h à 18 heures. En avril, juin et septembre, ouverture de 10 h à 19 heures. Du 14 juillet au 15 août, ouverture de 9h30 à 22 heures.

Tarifs : pour les adultes, 16,50 euros - 17 euros en pleine saison. Pour les enfants, 12 euros.

Coordonnées :

Ville Jouan

35400 Saint-Malo

Tél. : 02 99 21 19 00

publié le : 28/01/2016

A lire aussi

22/09/2016
Quand la famille se réunit pour définir la destination des prochaines vacances, certains noms ne sortent pas forcément du chapeau au premier tirage… ni même au deuxième d’ailleurs. Pourtant, pour peu qu’on « saute le pas », de belles surprises peuvent être au rendez-vous. La Somme fait partie de ces destinations auxquelles on ne pense pas mais que vous n’oublierez pas.
13/07/2016
Peu d’objets sont plus emblématiques et résument mieux à eux seuls la culture et l’âme basque que ne peut le faire le makhila, « pointé de fer » embelli de corne, de laiton, d’argent, voire d’or. Les plus beaux sont construits dans un petit atelier de Laressorre, petit village situé à quelques kilomètres d’Espelette, dans lequel la famille Ainciart Bergara fabrique des makhilas depuis plus de deux siècles.