Visiter l'Aubrac en basse saison

Photos OT Aubrac

Vous qui aimez parcourir les terres de caractère, recherchez les vieilles pierres, les belles rencontres et êtes plutôt épicurien dans l’âme, vous êtes prêts à venir en Aubrac... et à y revenir. C’est une destination parfaite pour le tourisme hors saison. 

Que ce soit sur le plateau de l’Aubrac, à travers ses forêts, ou encore en longeant les lacs qui parsèment la région, ici les routes incitent à la balade et au rythme qui lui sied. Dès lors attendez-vous à quelques belles rencontres : c’est Laguiole, perchée en haut d’une colline, qui se révèle à vous au détour d’un virage. C’est Estaing, classée dans les plus belles communes de France, mais ce sont aussi les lacs de la Selves (autrement appelé lac de Maury ou encore de Saint-Amans-des-Cots) ou de Sarrans. Et prenez votre temps, à pied, à cheval ou même à vélo, l’Aubrac est le paradis des randonneurs.

Marcher

De nombreux sentiers et itinéraires y sont répertoriés et, dans cette partie de l’Aveyron, beaucoup de campings ont pris en compte cette activité de loisir. Le GR 65 est un de ces sentiers. Chargé d’histoire, il est un des chemins de Saint-Jacques de Compostelle les plus connus, commençant au Puy en Velay pour s’achever (pour ce qui concerne la France) à Saint Jean Pied de Port. Il fait étape dans de magnifiques endroits aux édifices religieux souvent démesurés en regard du nombre de ses habitants comme Espalion, Conques dont l’abbaye accueille des pèlerins depuis des siècles, Golinhac, Estaing sur la rive gauche du Lot, ou encore Decazeville.

Plaisirs de l’eau

Et ceux qui préfèrent l’eau aux chemins de rando trouveront aussi leur bonheur avec de belles rivières et torrents à descendre, quelques lacs intéressants où hisser les voiles, sans oublier les occasions de pêcher toutes techniques confondues. Et ajoutez à cela une des flores les plus riches d’Europe, une nature généreuse qui vous fera aussi parfois croiser un chevreuil, un renard ou entendre le brame d’un cerf …

Epicurien mon ami…

Mais ici, vous ne manquerez pas non plus de faire quelques réserves : dans ce pays de tradition pastorale, une bonne partie de la gastronomie repose sur des produits tels que la viande bovine d’Aubrac et quelques fromages comme le Laguiole (AOC). En découlent quelques spécialités comme l’aligot. A l’origine, il était préparé, à partir de pain et fromage, par les moines de l’Aubrac pour les pèlerins de Saint Jacques. Pour « ceusse du nord de la Loire », l’Aligot se résume à une purée avec un peu de fromage dedans. Que nenni, messires ! Ce sont des pommes de terre mélangées avec amour à de la tomme fraiche. L’Aligot, c’est le plat emblématique de l’Aubrac. Il accompagne chaleureusement une saucisse, une belle pièce de bœuf d’Aubrac ou un gigot d’agneau.

Autres cauchemars de nutritionniste, la truffade (rondelles de pomme de terre et fromage) ou tarte à l’encalat (tarte au fromage blanc). Sachant que par ailleurs, on produit en Aveyron en général et en Aubrac en particulier, une des meilleures charcuteries du pays, les gourmands n’auront plus qu’à se féliciter d’avoir choisi cette région pour leurs vacances. C’est en Aveyron que l’on trouve également les vins de Marcillac ou d’Entraygues le Fel. Ces « vins de copains », fruités et souvent charpentés, se partagent autour d’une assiette de charcuterie ou une belle grillade.

Le couteau emblématique

Jadis outil de travail perdu au fond d’une poche de paysan, le Laguiole est devenu un des symboles de la région, un objet de collection, revisité par des designers comme Starck. Il est surtout indispensable à tout épicurien qui n’envisage pas un pique-nique ou un casse-croute sans lui. Le Laguiole, le vrai, est assemblé à Laguiole mais aussi à Thiers, la capitale du couteau. Si vous êtes tentés par un de ces beaux objets, sachez que les premiers prix se situent aux alentours de 70 €. En dessous, il y a fort à parier que la petite abeille… aura les yeux bridés.

Vous venez quand ?

L’Aubrac fait partie de ces régions de France où l’on peut aller quasiment toute l’année. Seul l’hiver présente moins d’intérêt, notamment à cause des loups sur les routes. Plus sérieusement, en hiver, vous n’aurez pas de campings ouverts. Au printemps, en revanche, les établissements seront nettement plus nombreux à vous accueillir. Venez assister au réveil de la nature. En fin de saison, à notre avis le meilleur moment de l’année pour découvrir ce petit coin de paradis, il fera encore chaud. Les campings seront encore ouverts, les prix auront baissé. Mais surtout, venir en Aubrac à l’automne, c’est l’assurance d’en prendre plein les yeux et d’assister à un véritable feu d’artifice dans la nature et de connaitre de ces moments d’un bonheur simple qui font du bien à l’âme.

publié le : 13/12/2016

A lire aussi

13/12/2016
Vous qui aimez parcourir les terres de caractère, recherchez les vieilles pierres, les belles rencontres et êtes plutôt épicurien dans l’âme, vous êtes prêts à venir en Aubrac... et à y revenir. C’est une destination parfaite pour le tourisme hors saison. 
19/10/2016
Depuis quelques temps, pour différentes raisons, l’envie de partir en camping hors-saison, c’est-à-dire au printemps dès l’ouverture ou à l’automne avant que les établissements ne ferment leurs portes, vous tente de plus en plus. De tous les arguments que vous avez pesés avant de prendre votre décision, celui du prix a été déterminant.