Camping Hors Saison : la chasse aux prix

Depuis quelques temps, pour différentes raisons, l’envie de partir en camping hors-saison, c’est-à-dire au printemps dès l’ouverture ou à l’automne avant que les établissements ne ferment leurs portes, vous tente de plus en plus. De tous les arguments que vous avez pesés avant de prendre votre décision, celui du prix a été déterminant.

Au risque d’enfoncer quelques portes ouvertes, prendre ses vacances hors-saisons coute nettement moins cher. Pour le même séjour et quels que soient les aspects considérés, le budget que vous devrez y consacrer sera nettement moins élevé, souvent dans des proportions très importantes pouvant aller jusqu’à près de 50 %.

Les transports

Si vous utilisez un autre moyen de transport que la voiture pour vous rendre sur votre lieu de vacances comme le train ou l’avion, vous vous apercevrez très vite de la différence. Prenons un trajet totalement au hasard, Paris-Bayonne. Un billet aller-retour, 2e classe, pris au mois d’octobre dépassera à peine les 200 €. Pour le même voyage pris au mois de juillet ou au mois d’août, comptez au moins 100 € de plus. Quant à l’avion, c’est encore plus flagrant, avec des prix qui peuvent varier du simple au double selon la période sur certaines destinations.

Continuons la démonstration pour l’ensemble de votre séjour.

Locations

Une fois arrivés sur le camping choisi, le constat sera le même. Nous avons pris deux exemples d’établissements, un quatre et un cinq étoiles. Le premier est le camping les Saules à Cheverny. Pour une semaine, un chalet pour quatre personnes avec deux chambres vous coutera 350 € en avril et 700 € en juillet et août. Pour les mêmes périodes, le prix d’un emplacement camping passera de 23,50 € à 38 € la nuit. Autre exemple, encore plus parlant, celui de l’Ardéchois, un 5 étoiles situé à Vallons Pont d’Arc dans l’Ardèche. Pour une semaine dans un mobile-home 2/3 personnes, vous débourserez la somme de 491 €. En juillet, la facture passera à… 1190 €. Etonnant non ? Vous pouvez considérer cet aspect de deux manières. D’un part, un tarif bas vous permet de vous offrir des vacances en camping dans d’excellentes conditions et pour un budget limité. Par ailleurs, partir hors saison en camping, c’est aussi pour le prix d’un hébergement premier prix, la possibilité de vous offrir une semaine de luxe. 

Restaurants, commerces et autres petites choses

Enfin, partir hors saison, c’est aussi la quasi-certitude d’échapper aux tarifs nettement majorés en période estivale avec les « coups de fusils » qui vont avec. Dans le cas des restaurants, il est possible que tous ne soient pas, ou ne soient plus, ouverts hors saison. Dans ceux qui le seront, non seulement vous payerez moins cher, mais vous en aurez souvent plus que pour votre argent que ce soit au niveau de la quantité ou, à plus forte de la qualité. Par ailleurs, autre aspect non négligeable, sans le stress de la saison, vous serez nettement mieux accueillis… voire chouchoutés. Il en ira de même chez tous les commerçants et prestataires. Par exemple, vous pourrez facilement vous offrir le baptême en char à voile dont vous rêviez, sans devoir attendre votre tour des heures, à des prix plus que raisonnable et avec, là encore avec probablement… du temps en rab.

Alors, convaincu ?

publié le : 19/10/2016
par : Olivier Cottier

A lire aussi

13/12/2016
Vous qui aimez parcourir les terres de caractère, recherchez les vieilles pierres, les belles rencontres et êtes plutôt épicurien dans l’âme, vous êtes prêts à venir en Aubrac... et à y revenir. C’est une destination parfaite pour le tourisme hors saison. 
19/10/2016
Depuis quelques temps, pour différentes raisons, l’envie de partir en camping hors-saison, c’est-à-dire au printemps dès l’ouverture ou à l’automne avant que les établissements ne ferment leurs portes, vous tente de plus en plus. De tous les arguments que vous avez pesés avant de prendre votre décision, celui du prix a été déterminant.