Camping : des espaces aquatiques de folie 

Les hôtels et autres résidences de tourisme peuvent se rhabiller. Le champion du maillot de bain et des loisirs qui vont avec c'est encore et toujours le camping. Si dans les années soixante, les piscines n'y apparaissaient que timidement, en 2010, le taux d'équipement des campings français flirte avec les 40 %. Et surtout, de plus en plus, il est question de superbes complexes aquatiques… s'étirant parfois jusqu'à 7000 m² avec plusieurs de bassins, piscine à vagues, toboggans en colimaçon, aire de jeux aquatiques pour les petits, jacuzzi et autre bassin couvert !

Les terrains ont bien compris que les activités de plein air préférées des vacanciers se déroulaient au bord de l'eau. Dans certains cas, l'espace aquatique est donc devenu le pôle d'attraction principal du camping, là où se déroule une cascade d'animations. Parmi les modèles du genre, citons le Domaine des Ormes à Epiniac (35) avec son incroyable piscine à vagues, le Domaine de la Rive à Biscarosse (40) avec son impressionnante aire de jeux aquatiques ou encore les Mimosas à Portiragnes (34) avec son improbable « Spacehole », une sorte de toboggan qui vous propulse dans un cylindre de 9 m de diamètre par 6 m de haut, avant de vous faire plonger dans un bassin…

A lire aussi

23/09/2016
Dans les campings, il y a ceux qui considèrent que les vacances, c’est fait pour ne rien faire. Il y en a d’autres qui pensent que les congés sont une bonne occasion de se remettre en forme pour se vider la tête voire, pour les plus acharnés, de se sculpter un corps de rêve… ou tout au moins de commencer. Ça tombe bien, les campings, surtout les plus haut de gamme, ont pensé à vous en mettant à votre disposition, matériels et personnels.
14/09/2016
Il parait que les clichés ont la vie dure, et, de ce point de vue, le camping est un très bon exemple. Quand on réserve pour la première fois, les questions qu’on se pose à propos de ce mode de loisirs sont souvent liées aux idées reçues véhiculées. Pourtant les choses ont bien changé, la preuve !