Campeurs débutants : n’oubliez rien avant de partir

Oso

C’est décidé, c’est payé, cette année pour les vacances, vous partez en camping. Surtout s’il s’agit d’une première fois, les risques d’oublier quelque chose dans l’euphorie du départ sont importants. Voici quelques indications pour préparer une check-list. 

Que vous passiez vos vacances sous la tente, en caravane, en camping-car ou dans un locatif, vous ne pourrez faire l’économie d’un équipement. Dans le cas contraire, vous risquez, au mieux de connaitre de petits moments de solitude, voire de vous écœurer complètement, faisant de ce séjour en camping une expérience sans lendemain. Pour éviter ça… suivez le guide 

Tente, caravane et camping-car

Vous avez choisi la tente. Pour éviter que votre séjour ne devienne… délicat, un certain nombre de paramètres doivent être pris en compte. De l’avis de tous les spécialistes, sauf si vous décidez de la jouer « Roots » avec un équipement quasi minimaliste ou si vous avez prévu du tourisme itinérant (circuit cyclo ou Chemins de Saint Jacques), une règle prévaut surtout si vous envisagez de rester sur place durant tout votre séjour… voyez grand, une quatre places pour deux par exemple. Plusieurs raisons à cela. D’une part, vous aurez besoin de place pour ranger vos affaires et durant vôtre séjour… il peut pleuvoir. Deux jours de pluie coincés dans une tente deux places et la page des Faits- Divers n’est plus très loin. Par ailleurs, à la manière des chaines à neige pour votre voiture, n’achetez pas votre tente la veille de votre départ. Montez-la et démontez-la à plusieurs reprises. Imaginez que vous pouvez arriver tard, de nuit, sous la pluie. Ce petit entrainement peut éviter quelques conflits et moments d’énervement capable de vous gâcher le début des vacances. Pensez aussi à vous munir de sardines de rechange et… d’un maillet. Pour rendre plus agréable la vie dehors, investissez dans du mobilier d’extérieur, tables et chaises ou fauteuils pliants.

Autre équipement essentiel à la réussite de vos vacances, la literie. Vous vous lasserez assez vite de dormir à même le sol ou sur un tapis de gymnastique en mousse. Utilisez un matelas pneumatique ou autogonflant. Ces derniers sont composés d’alvéoles de mousse qui se remplissent d’air une fois dépliés. Pour en augmenter la fermeté une valve permet d’y ajouter de l’air. Certaines marques proposent même des sommiers gonflables sur lesquels poser le matelas. Autre solution, le  « lit de camping ».  Il reprend le principe, nettement amélioré, des lits de camp militaires, une armature le plus souvent en aluminium sur laquelle est tendue une toile. Dans les modèles les plus confortables, la toile est reliée à l’ossature par des liens en caoutchouc qui permet un surcroit de confort. Il ne vous reste plus qu’à penser à un bon sac de couchage (il en existe des modèles deux places) dans lequel vous glisserez un « sac à viande », sorte de drap spécial. La touche finale pouvant être apportée par des oreillers gonflables.

La voiture est presque pleine, gardez quand même une place pour le réchaud à gaz, une batterie de cuisine (jeux de casseroles et de poêles), un jeu d’assiette et de couverts, des verres, un ouvre-boites et un tire-bouchon, des bols pour le petit déjeuner, une trousse de secours, une lampe de poche et une lampe d’ambiance à leds pour les soirées, des cadenas, etc. Si, après avoir lu tout ça, vous décidez de tenter l’expérience du camping, sans pour autant investir dans du matériel, sachez que certains établissement proposent le kit « Prêt à camper » qui comprend tout l’équipement, de la tente jusqu’à la passoire à thé.

Pour une caravane ou un camping-car, comme tout y figure déjà (couchages, rangements, vaisselle, réchaud, etc), les équipements à rajouter ne sont pas forcément très nombreux. Pensez cependant à la rallonge électrique avec l’embout adéquat, au mobilier d’extérieur et à l’auvent qui permettent de créer un espace à vivre largement ouvert sur l’extérieur. Pour le camping-car, pensez à vous munir en plus d’un jeu de cales pour mettre votre véhicule de niveau quelle que soit la qualité du sol.

Dans les locatifs, on voyage… presque légers

Pas besoin d’amener couchages, mobilier d’extérieur, réchaud, vaisselle, si vous louez un mobile-home, un chalet, une lodge. Tout est déjà prévu jusqu’aux petites cuillères. Pour cette raison, lors de votre arrivée et au moment du départ, vous devrez faire un état des lieux. En revanche, à l’exception de certaines locations très haut de gamme (prestations hôtelières avec lits faits à l’arrivée notamment), vous devrez amener draps et couettes, linge de toilette et linge de maison en plus de toutes vos affaires personnelles.

Voyagez un peu plus léger

Il n’est pas forcément obligatoire de vous surcharger. Lors de votre réservation, faites-vous bien préciser ce que le camping peut vous proposer en option. Certains pourront vous louer pour la durée de votre séjour mobilier d’extérieur, réfrigérateurs, barbecue, etc. Si vous n’êtes pas un accro de la petite reine avec, à la clé un superbe coursier à transporter, point n’est forcément besoin de faire traverser la France à vos VTT. Dans la plupart des cas, vous pourrez louer des vélos sur place. Raison de plus pour bien vous informer.  

publié le : 13/06/2016
par : Olivier Cottier

A lire aussi

23/09/2016
Dans les campings, il y a ceux qui considèrent que les vacances, c’est fait pour ne rien faire. Il y en a d’autres qui pensent que les congés sont une bonne occasion de se remettre en forme pour se vider la tête voire, pour les plus acharnés, de se sculpter un corps de rêve… ou tout au moins de commencer. Ça tombe bien, les campings, surtout les plus haut de gamme, ont pensé à vous en mettant à votre disposition, matériels et personnels.
14/09/2016
Il parait que les clichés ont la vie dure, et, de ce point de vue, le camping est un très bon exemple. Quand on réserve pour la première fois, les questions qu’on se pose à propos de ce mode de loisirs sont souvent liées aux idées reçues véhiculées. Pourtant les choses ont bien changé, la preuve !