Camping : 5 questions à poser au moment de louer un mobile home 

1 - La date d'ancienneté du mobile-home est-elle importante ?

Oui. Il ne faut pas hésiter à demander l'âge du modèle que l'on vous loue. Un mobile-home de plus de dix ans avec un toit plat ne peut être loué au même prix qu'une location récente. Et puis, avouons-le, c'est moins confortable, ne serait-ce que d'un point de vue esthétique.

 

2 - Quels sont les équipements dont dispose la location ?

Le niveau d'équipement est très variable d'un modèle à l'autre. Au minimum, vous trouverez une cuisine équipée avec un (petit) réfrigérateur, des plaques chauffantes et de la vaisselle. Le four est proposé parfois en option. Idem pour ce qui concerne le salon de jardin. Mais dans les locations haut de gamme, on trouve selon les cas une télévision à écran plat, un grille-pain, un congélateur, un lave-vaisselle, la climatisation, un coffre-fort, table-grill… Certains campings proposent même des locations avec un jacuzzi privatif sur la parcelle !

Attention : Les serviettes et le linge de toilette sont très rarement fournis. Idem pour les draps. Il est recommandé de venir avec les siens. Mais l'on peut généralement les louer sur place, à des prix qui sont parfois prohibitifs… Posez la question avant de faire votre choix. Si vous louez en hors-saison ou dans des régions où les températures peuvent être basses, des couvertures sont fournies gratuitement. Il y en a une par lit, ce qui n'est pas toujours suffisant.

A savoir : il est souvent possible de louer sur place un four, des draps, un lit ou une chaise pour bébé ou encore une télévision.

 

3 - Quelle est la superficie de l'emplacement ?

Dans les campings classés en étoiles, la surface des emplacements est réglementée. Elle est en moyenne de 90 m²  dans les campings classés  * et **, de 95 m² en ***, et de 100 m² dans les camping classés ****. Mais  la superficie minimale doit être de 70 m² en * et **, et de 80 m² en *** et ****. En outre, un texte réglementaire impose pour les installations un coefficient d'occupation du sol de 30 % au maximum par emplacement. De fait, sur un emplacement de 100 m², le mobile-home ne peut dépasser les 30 m². La terrasse (qui doit être amovible) n'est pas prise en compte dans le calcul.

Toujours est-il que les emplacements proposés dans les campings oscillent de plus en plus entre 100 et 150 m². Mieux, certains terrains proposent des parcelles de 200 m² et plus. Evidemment, cela se paie !

 

 

4 - Quatre couchages signifient-ils toujours deux chambres ?

Non. On peut vous proposer une seule chambre et un canapé-lit dans le séjour. Dans la majorité des hébergements locatifs, on trouve deux chambres : une avec un lit double et une chambre avec deux lits simples pour les enfants. Quant au séjour, il est souvent équipé d'un canapé-lit. On parle alors d'un mobile-home 4-6 couchages. Pour votre confort, si vous êtes six, il est préférable d'opter pour une location avec trois chambres.  Depuis quelques années, en effet, les campings ont décidé d'investir dans ce type d'hébergement pour répondre, entre autres, aux besoins des familles avec trois enfants. Et aux familles recomposées.

 

 

5 - Les hébergements sont-ils tous équipés d'une terrasse ?

Non, certains terrains proposent (hélas !) des mobile-homes sans terrasse, mais c'est de plus en plus rare. A savoir : les terrasses (couvertes) sont soit intégrées dans le mobile-home ou le chalet, soit accolées à l'hébergement. Dans ce cas, elles ne sont pas obligatoirement couvertes.

A lire aussi

14/09/2016
Les réservations de dernières minutes constituent une des grandes tendances actuelles. Pour de multiples raisons, vous êtes de plus en plus nombreux à attendre le dernier moment pour réserver et partir. 
27/06/2016
Lors d’une réservation, en schématisant, vous remplissez un contrat qui se compose de deux parties. D’un côté, vous avez tel locatif ou emplacement, pour tant de personnes et pour une durée déterminée. La seconde partie comprend… les options.