Etat des lieux : soignez-le !

Après plusieurs centaines de kilomètres, de chaleur, de bouchons, de « Maman, c’est quand qu’on arrive ! », vous venez de garer la voiture devant vôtre hébergement. Avant de vous laisser aller à la magie des vacances, il y a une dernière formalité à remplir, l’état des lieux. Quelle que soit la forme qu’il revêt, ne négligez pas cette étape afin de vous épargner de mauvaises surprises à la fin de vos vacances. 

Le plus souvent, lors de votre arrivée au camping, avant de prendre possession de votre locatif, vous pouvez régler le solde de votre séjour et vous versez une caution (en moyenne de 200 €), voire une seconde (entre 50 et 100 € en moyenne) pour le ménage. Ensuite, un membre du personnel peut vous accueillir à la réception, vous emmener à votre locatif et vous fait faire… « Le tour du propriétaire ». Autre cas de figure, une fois toutes les formalités accomplies, on vous donne les clés et un plan et comme des grands, vous allez vous installer. Dans un cas comme dans l’autre, vous n’échapperez pas à l’état des lieux, ou plutôt… aux états des lieux, le premier à l’arrivée et le second avant votre départ. 

A l’arrivée…

Deux possibilités existent pour le premier état des lieux. Un membre du personnel du camping vous accueille à la réception, vous emmène à votre locatif et le fait avec vous. Autre cas de figure, de plus en plus fréquent, l’état des lieux se résume à une fiche. Elle concerne le locatif et tout ce qu’il contient jusqu’à la moindre petite cuillère. Pour chaque pièce du locatif et chaque équipement, vous aurez des cases à cocher. Prenez un moment pour remplir très soigneusement cette fiche. Par ailleurs, pensez à signaler, et notez, dès votre arrivée toute imperfection (en matière de ménage notamment), toute détérioration (ampoule grillée, coup dans une porte ou un meuble, verre ébréché ou cassé, appareils électroménager en panne, etc). Cela permet d’éviter nombre de conflits au moment du départ.

… et au départ

Normalement, l’état des lieux que vous devrez remplir lors de votre départ n’est qu’une formalité. On prend celui qui a été rempli à votre arrivée… et on compare. En cas de pertes ou de dégradations, le prix du remplacement ou des réparations sera déduit de votre caution. Cependant, dans la plupart des cas, on se quitte bons amis en se souhaitant « à l’année prochaine » et vous récupèrerez votre caution dans son intégralité.

Par ailleurs, dans 99 % des cas, vous avez pris possession d’un locatif impeccable dans lequel, un ménage soigneux avait été fait après le départ des occupants précédents. Rendez-le propre, on vous facturera des frais supplémentaires et vous ne pourrez récupérer la « caution ménage ». Le conseil que nous pouvons vous donner, c’est de consacrer quelques minutes tous les jours au ménage. Ainsi, avant votre départ, vous n’aurez pas y consacrer une demi-journée. Dès lors, pourquoi ne pas souscrire l’option ménage que proposent certains établissements ? 

Published on : 8/06/2016
Author : Olivier Cottier